Santé

Fumer, quels dommages pour la santé ?

Peu importe vos raisons, fumer est très mauvais pour votre santé. De la mauvaise haleine à une respiration difficile en passant par le vieillissement de la peau et une fertilité compromise, voici quelques conséquences auxquelles le fumeur est exposé.

L’accélération du vieillissement de la peau

A lire en complément : Pourquoi faire un séjour breathwork ?

C’est l’un des multiples dommages de fumer. Le vieillissement d’un fumeur saute aux yeux avec des rides profondes et bien marquées. Outre cela, la peau perd son élasticité, pour ce qui est du teint, il devient plus terne. Pour les femmes, la nicotine cause la diminution du taux d’œstrogènes, ce qui est à l’origine d’un vieillissement cutané prématuré. À cela s’ajoute une peau grisâtre et desséchée avec un visage amaigri. Notons également que le tabac ralentit la cicatrisation de la peau à cause de la réduction du flux sanguin. Au fur et à mesure que le fumeur fume, le risque d’acné augmente tout comme le jaunissement des dents, des doigts et des ongles.

Le dysfonctionnement du système respiratoire

Fumer est vraiment très nocif pour la respiration. Les produits toxiques respirés assaillirent les cellules tapissant les parois des organes respiratoires : la bouche, le nez, la gorge, la trachée, les bronches et les poumons. Le fumeur s’expose donc à divers type de maladies.

A découvrir également : Bien choisir son hypnothérapeute : comment s'y prendre ?

Les maladies bactériennes : elles regroupent la grippe, la pneumonie, les otites et bien d’autres. Plus vous fumez et plus vous êtes exposé à ce genre de maladies.

Les maladies inflammatoires : ces maladies sont causées par la destruction progressive des bronches. Comme maladies, on retrouve l’emphysème et les bronchites chroniques.

Les maladies allergiques : que ça soit l’asthme ou le rhume des foins, ces maladies sont très fréquentes chez un fumeur. Elles sont graves et peuvent s’avérer fatales dans certaines conditions.

Les maladies cancéreuses : pour un fumeur, le risque d’être victime d’un cancer de l’appareil respiratoire (poumons, trachée, bronches…) est très élevé et augmente en fonction de la quantité de tabac fumé. Le facteur année est aussi très déterminant.

La fertilité est compromise

 

Aussi bien pour l’homme que pour la femme, le tabac à des conséquences néfastes sur la fertilité. En effet, pour un homme, il est l’une des principales causes des troubles de l’érection et peut entrainer l’impuissance. Même s’il s’agit d’une consommation modérée, vous êtes exposé à cela. Fumer provoque également la baisse de votre libido en ralentissant la sécrétion de testostérone. Pour ce qui est de la femme, des études ont démontré qu’une femme fumeuse met deux fois plus de temps à enfanter qu’une femme non-fumeuse. Par ailleurs, le tabac est aussi, à l’origine des modifications hormonales et il réduit d’un tiers la fécondité.

L’e-cigarette peut vous aider au quotidien

Vous cherchez sans doute des solutions afin de vous aider à supprimer rapidement cette mauvaise addiction en mesure de créer quelques problèmes de santé plus ou moins graves. Il existe des alternatives, mais les résultats ne sont pas toujours ceux escomptés. Nous pouvons donc vous aider à répondre à cette question : comment stopper la cigarette ?.

  • Il suffit d’adopter l’e-cigarette qui vous permet de conserver les mêmes gestes et de leurrer finalement votre cerveau.
  • Vous prenez un e-liquide avec une dose de nicotine que vous pourrez réduire au fil des jours afin de profiter pleinement de votre sevrage tabagique.
  • Optez pour un arôme tabac afin de conserver le goût dans la bouche, cela vous aidera à ne pas être frustré.
  • Vous pouvez aussi sélectionner une cigarette électronique dont le design se rapproche le plus possible de la cigarette traditionnelle.

Certaines mutuelles peuvent vous aider lors de l’achat de cette e-cigarette considérée comme un véritable appareil pour vous sevrer. Il est très efficace et des études ont montré que les résultats sont souvent très pertinents. Une multitude de personnes ont donc pu stopper le tabac en quelques semaines seulement sans être frustrées ou prendre du poids.

Le risque accru de maladies cardiovasculaires

Au-delà du risque de cancer, la consommation de tabac est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires. Les substances toxiques présentes dans la cigarette endommagent les artères et favorisent l’accumulation de plaque qui peut obstruer les vaisseaux sanguins.

Lorsqu’un vaisseau sanguin se bouche ou devient étroit en raison d’une accumulation excessive de plaques, cela peut entraîner une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Effectivement, lorsque le débit sanguin vers le cerveau est bloqué, cela peut entraîner des lésions permanentes du tissu cérébral ou même causer la mort.

La nicotine contenue dans les cigarettes augmente aussi la fréquence cardiaque et resserre les vaisseaux sanguins, ce qui augmente encore plus le risque de crises cardiaques et d’AVC. La fumée secondaire est aussi nocive pour les non-fumeurs car elle contient des particules fines qui peuvent pénétrer dans leurs poumons et leur circulation sanguine.

Les effets néfastes sur le système cardiovasculaire ne sont pas immédiatement perceptibles mais peuvent avoir des conséquences graves sur la santé à long terme. Le tabagisme est donc considéré comme l’un des principaux facteurs contributifs aux maladies cardiovasculaires dans le monde entier.

Il faut noter que peu importe depuis combien d’années vous êtes fumeur(se), arrêter permettra toujours d’améliorer votre qualité de vie ainsi que votre état général !

Impact sur la santé mentale : dépression et anxiété

Le tabac n’a pas seulement des effets sur la santé physique, mais aussi sur la santé mentale. Effectivement, les fumeurs ont un risque plus élevé de souffrir de dépression et d’anxiété que les non-fumeurs.

Des études ont montré que le taux de dépression est deux à trois fois plus élevé chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. De même, une personne qui fume a deux fois plus de risques d’être diagnostiquée avec un trouble anxieux qu’une personne qui ne fume pas. Les scientifiques pensent que cela peut être lié aux substances chimiques présentes dans le tabac ainsi qu’à l’effet addictif de la nicotine.

La nicotine procure effectivement une sensation agréable et apaisante pour certains fumeurs, ce qui peut contribuer à l’utilisation du tabac comme moyen d’automédication contre le stress ou l’anxiété. Cette sensation ne dure pas longtemps et conduit souvent à prendre davantage de cigarettes pour prolonger cet état.

Il faut savoir que si certains peuvent croire qu’une cigarette permettrait de se détendre après une journée stressante, par exemple, ou lorsqu’ils sont angoissés avant un événement important (examen professionnel…), ceci n’est qu’une illusion, car la consommation régulière augmente leur rythme cardiaque, ce qui favorise, au contraire, ces sentiments désagréables.

Les symptômes anxieux se manifestent aussi pendant la période où ils tentent d’arrêter, car ils sont alors privés du produit addictif dont leur corps avait besoin tout au long de leur vie de fumeur.

L’impact sur la santé mentale lié au tabagisme est donc un sujet important à prendre en compte. Les fumeurs qui souffrent de dépression ou d’anxiété peuvent bénéficier de l’aide et du soutien d’un professionnel pour arrêter de fumer.

Il est préférable pour ces personnes, comme pour toutes les autres, d’arrêter complètement la cigarette afin de protéger leur santé physique mais aussi mentale.