Actu

La comptabilisation de l’assurance crédit

La comptabilisation de l’assurance-crédit est un aspect important de la gestion financière d’une entreprise. Elle consiste à enregistrer les coûts liés à l’assurance-crédit dans les comptes de l’entreprise. L’assurance-crédit est souvent souscrite par les entreprises pour protéger leurs créances commerciales. Elle aide aussi à minimiser le risque de perte en cas de défaillance de leurs clients. Découvrez dans cet article comment se fait la comptabilisation de l’assurance-crédit.

Fonctionnement de l’assurance-crédit comptabilité

L’assurance-crédit est obligatoire lors de la souscription d’un prêt. Elle protège les finances du prêteur en cas de décès, d’invalidité, d’incapacité ou de perte d’emploi. Elle permet à la banque de garantir le remboursement du capital emprunté à échéance en cas de diminution des revenus de l’emprunteur. En cas de sinistre, la prestation de l’assureur doit être indiquée. La prestation d’assurance peut être versée directement par l’assureur au prêteur ou à l’assuré, qui rembourse à son tour le prêteur. En cas de sinistre, beaucoup de compagnies d’assurance préfèrent rembourser les indemnités directement à la banque prêteuse. D’un point de vue comptable, les emprunteurs n’enregistrent pas les entrées et les sorties de fonds.

A lire en complément : C’est quoi la norme ISO 45001 ?

Comptabilisation des primes d’assurance

La comptabilisation des primes d’assurance est regroupée dans les comptes 61 pour couvrir les différents risques inclus dans le contrat. Plus précisément, il existe différents types de comptes 616 :

  • Compte 6169 : c’est sur ce compte que sont transférées les primes du contrat de prévoyance décès. Il permet à la société de s’assurer contre la perte d’un de ses administrateurs.
  • Compte 61616 : ce compte reçoit des primes versées à la banque pour couvrir le risque de non-remboursement en cas de décès d’un chef d’entreprise.
  • Compte 6168 : Ce compte correspond à l’assurance responsabilité civile des employés. Cette assurance permet à l’entreprise de couvrir les conséquences financières des dommages matériels ou immatériels causés par un employé.
  • Compte 6163 : Il enregistre les primes de l’assurance transport, dont le remboursement est garanti en cas de sinistre.

Avantages de la souscription d’une assurance-crédit

Les avantages de la souscription d’une assurance-crédit sont largement connus. L’assurance-crédit permet :

A lire aussi : Bien rédiger sa candidature par mail : les erreurs à éviter

  • De protéger le compte de résultat ;
  • L’organisation du portefeuille de clients et sa politique de crédit ;
  • D’accéder à un marché potentiel de qualité.
  • D’offrir des conseils internationaux, ainsi que d’autres services à valeur ajoutée ;
  • La possibilité d’anticiper les factures sans consommation Cirbe, entre autres.

La somme de tous les services donne à l’entreprise qui investit dans l’assurance-crédit un avantage concurrentiel. Cela lui permet de gagner des parts de marché de manière ordonnée, en atténuant les risques du processus.

Comment l’assurance-crédit est-elle calculée ?

En général, les primes de toute assurance sont considérées comme une dépense courante de l’année. La durée est d’un an avec exonération de TVA, même si le service est renouvelé pour une autre année. La mensualité moyenne est calculée en multipliant le taux d’assurance du crédit par le capital emprunté et en divisant le résultat par 12.

Par exemple, vous souscrivez à une assurance-crédit le 11 avril 2022, avec une prime annuelle de 6 000,00 €. Le crédit à une validité d’un an, alors vous payerez 500 € de mensualités.