Finance

Comment surcotiser pour la retraite ?

Le calcul des cotisations pour la retraite est un sujet qui nous concerne tous. Nombreux sont ceux qui s’inquiètent de leur future retraite, en fonction de leur temps de travail et de leur contrat. Bien que la retraite soit calculée chaque année sur vos revenus et sur votre temps de travail, il est tout à fait normal de s’inquiéter de l’avenir, en particulier dans une économie aussi changeante, où l’inflation affecte notre vie au quotidien. Pour certains, la solution est d’opter pour une surcotisation sur plusieurs périodes de leur vie. Qu’est-ce vraiment que cette notion, et est-ce vraiment intéressant ?

Qu’est-ce que la surcotisation ?

Le régime qui se charge de vos cotisations de retraite peut parfois vous permettre de surcotiser afin d’avoir une retraite à un meilleur taux. Pour comprendre cela, rappelons de quoi il s’agit réellement.

A lire également : Les différentes façons d'épargner votre argent

Définition

Lorsque vous travaillez, vous obtenez une cotisation équivalente à votre temps de travail et au montant que vous gagnez. Calculée en trimestre, un taux est fixé pour tous et permet que vous cotisiez pour votre pension de retraite au fil de votre carrière, sur chaque salaire versé. Bien sûr, le système de calcul de retraite et le taux peuvent fluctuer au fil des années, et le calcul de la retraite n’est bien sûr pas le même depuis des décennies. Toutefois, le système de cotisation reste globalement inchangé.

La surcotisation, quant à elle, consiste à verser davantage que ce que vous devriez verser. La cotisation que vous versez pendant que vous travaillez se situe donc à un taux supérieur à celui déterminé. Cela vous permet donc de cotiser davantage pour votre retraite, et donc de palier à un éventuel manquement durant votre carrière.

A voir aussi : Qu'est-ce qu'un micro crédit ?

Qui est concerné ?

La surcotisation n’est pas forcément utile pour tous. Les personnes qui sont majoritairement concernées par ce système sont les employés à temps partiel. En effet, il est plus fastidieux de cotiser lorsque l’on exerce une activité à temps partiel, et la surcotisation permet de préparer sa retraite malgré cela.

Surcotiser n’est pas uniquement intéressant pour les personnes à temps partiel. En effet, les professions libérales, comme les architectes ou les comptables, peuvent également y trouver leur compte. Si vous n’êtes pas à temps partiel ou dans une profession libérale, la surcotisation peut tout de même vous intéresser, mais il faut faire le calcul pour vous assurer que cela est réellement intéressant pour vous.

Surcotiser pour la retraite, comment ça marche ?

Dans les faits, comment surcotiser ? Vous devez indiquer à votre employeur que vous souhaitez le faire. Il est important, si vous êtes en temps partiel, de faire la demande en même temps que votre demande ou votre renouvellement de temps partiel.

Bien sûr, la surcotisation est régulée et contrôlée par le régime qui se charge de la retraite. Vous ne pouvez donc pas le faire pour une durée indéterminée, et le taux, bien que plus élevé que le taux normal, est tout de même fixé par un décret. Pour surcotiser, vous devez donc :

  • Respecter une durée de 4 trimestres maximum pour toute votre carrière
  • Si vous êtes fonctionnaire handicapé, vous pouvez aller jusqu’à 8 trimestres si votre incapacité est supérieure ou égale à 80%
  • Renouveler votre demande de surcotisation pour avoir le droit de le faire sur de nouvelles périodes

Est-il intéressant de surcotiser ?

Toutefois, surcotiser sur votre régime de retraite n’est pas toujours des plus intéressants. Comme nous l’avons vu précédemment, cela peut être très intéressant pour les professions libérales et les personnes à temps partiel, mais si vous n’êtes dans aucun de ces cas de figure, surcotiser est tout de suite moins intéressant pour vous.

En effet, les réformes liées à la retraite sont en constante évolution, et il n’est donc pas recommandé de trop anticiper celle-ci à l’avance. Si vous êtes jeune, vous avez donc tout intérêt à investir à côté de votre carrière et d’utiliser votre salaire pour préparer un plan d’épargne. Cela peut être bien plus rentable qu’une surcotisation de votre pension de retraite, en particulier si vous pouvez laisser fructifier ces revenus sur de nombreuses années.

Votre pension de retraite ne sera pas nécessairement proportionnelle à ce que vous avez déposé, si de nombreuses années s’écoulent entre votre surcotisation et la fin de votre carrière.