Pel ou assurance vie ?

Le PEL et l’assurance vie sont des moyens d’épargne. Leurs finalités, leurs avantages et les conditions pour y souscrire sont différents. Le choix entre le PEL et l’assurance vie se fait souvent en fonction de votre profil et de vos besoins en matière d’épargne. Quelle est alors la différence entre ces deux placements ? Dans quelles conditions les choisir, est avantageux ?

Les objectifs du Plan Épargne Logement et de l’assurance vie

Le Plan Épargne Logement est un produit qui vous permet de rassembler auprès d’une banque, le capital nécessaire pour effectuer un emprunt immobilier. Le taux d’emprunt est généralement fixé dès l’ouverture du compte. Il est souvent relativement bas, comparé au taux disponible sur le marché. Quand le placement est bloqué, il faut attendre au moins 4 ans avant de faire un retrait.

Lire également : Comment trader sur les matières premières ?

L’assurance vie quant à elle, peut être utilisée pour différents projets. Il n’y a donc aucune spécificité sur la finalité du placement. Vous êtes libre de disposer de votre capital comme vous voulez. Vous pouvez donc souscrire une assurance vie dans le but de :

  • Constituer des revenus complémentaires pour votre retraite
  • Rassembler un capital pour un achat immobilier
  • Financer les études de vos enfants
  • Laisser un héritage, etc.

Contrairement au PEL, les versements ne sont pas bloqués. Vous pouvez retirer tout ou une partie de votre épargne à tout moment. Toutefois, il est conseillé d’attendre 8 ans avant de commencer à faire des prélèvements.

A lire également : Qu'est-ce qui caractérise un produit structuré comme un turbo ou un warrant ?

Mode de fonctionnement du PEL et de l’assurance vie

Le Plan Épargne Logement est un placement réglementé qui nécessite un versement de 225 euros à l’ouverture. Pour le maintenir ouvert, vous devez verser 540 euros par an. Aussi, il y a un plafond de versement que vous ne pouvez pas dépasser. Lorsque vous faites un retrait avant la fin des quatre premières années, le plan est automatiquement fermé.

Jusqu’en 2017, le Plan Épargne Logement vous permettait d’avoir une prime d’État qui pouvait atteindre 1 525 euros. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Vous ne pouvez souscrire qu’un seul PEL. Cependant, vous pouvez l’associer à un Compte Épargne Logement. Pour que cela soit possible, le compte doit avoir un plafond de versement et un rendement faibles.

L’assurance vie se présente comme une enveloppe dans laquelle l’assuré effectue des versements ponctuels ou réguliers. Il a souvent le choix entre un contrat uni support et un contrat multi support. Le premier type de contrat signifie que tout le capital sera mis sur un fonds sécurisé et garanti. On parle souvent de fonds euros ou fonds en euros. Dans un contrat multi support, le capital est réparti sur des fonds euros, des obligations, des actions, etc.

Avantages du PEL et de l’assurance vie

Le Plan Epargne Logement présente moins de risques que l’assurance vie. Les intérêts que vous obtenez avec le PEL sont exonérés de l’impôt sur le revenu pendant 12 ans. Ce n’est qu’à la 13ème année du PEL que vous êtes soumis à la fiscalité. Vous ne payez aucun frais d’ouverture pour le PEL et vous avez chaque année des droits à prêts. Ils vous permettent de bénéficier de taux d’emprunt bas, même lorsque ceux pratiqués sur le marché sont élevés. Très souvent, le taux maximal est à 2,2 %.

De son côté, l’assurance vie est flexible, car il n’y a aucun plafond de versement. Elle offre également une meilleure rentabilité que le PEL et sa fiscalité peut être parfois avantageuse. De plus, l’assurance vie offre beaucoup plus d’options que le PEL qui est un placement affecté. Tout le monde peut y souscrire, quel que soit le type de projet.