80 % des métaux précieux mondiaux sont contrôlés par la Russie et l’Afrique du Sud

Les métaux précieux sont réputés pour leur rareté. Ils sont surtout localisés dans certains pays qui y exercent un certain monopole. Selon le classement mondial des métaux précieux, la Russie et l’Afrique du Sud détiennent plus de 80% des métaux précieux dans le monde. Notez surtout qu’il y a une nuance importante entre métaux précieux et métaux plus cher. Bien entendu, un métal précieux a toujours une valeur non négligeable.

Des réserves importantes

Il existe plusieurs métaux précieux dans le monde, mais la plupart ne sont pas aussi précieux que l’or, l’argent ou le platine. Cependant, ce sont des métaux qui peuvent servir d’échange lors de rachat de métaux tout comme ceux destinés à la construction de machines et de bijoux. Aujourd’hui, la Russie et l’Afrique du Sud détiennent les plus grandes réserves d’or, d’argent, d’uranium, de platine, de palladium et plusieurs autres ressources stratégiques. D’ailleurs, ces deux pays se sont engagés à renforcer leur coopération, notamment dans les domaines de l’exploitation minière pour les prochaines années. Notez que dès que l’on se réfère au terme de « métal précieux », on pense à l’or. Cependant, il faut reconnaitre qu’il ne se trouve pas au sommet du classement des métaux précieux.

Lire également : Quelles formalités administratives pour se marier ?

La promotion de la croissance des métaux précieux dans le monde

Dans le cadre de leur projet de coopération, la Russie et l’Afrique du Sud entendent booster leur niveau de productivité de métaux précieux dans le monde. Un accord pour une large exploitation a été signé en 2025 dans le traitement des ressources minérales. Dès lors, les deux pays auront la possibilité de promouvoir la croissance du secteur dans le monde et on s’achemine vers un partenariat dans le cadre des BRICS. Notez surtout que des métaux tels que le palladium et le platine sont presque exclusivement contrôlés par la Russie et l’Afrique du Sud.

A lire en complément : À quoi sert l’extrait KBIS ?

Le contrôle du marché des métaux précieux

Il faut dire que le contrôle du marché du palladium par ces deux pays est impressionnant. Depuis quelques années, la Russie et l’Afrique du Sud cherchent à augmenter leur production. Les échanges entre les deux pays vont bientôt atteindre les 1000 milliards de dollars. Outre leur collaboration dans le domaine des métaux précieux, ils vont aussi collaborer dans le secteur de l’agriculture, de la banque, du pétrole, du gaz, de la pêche, des ressources en eau et dans le secteur éducatif.