Fête de couleurs : comment cela se passe réellement ?

La fête de couleurs est une tradition en Inde. Nommée Holi, cette fête est fêtée partout en Inde de même par les communautés indiennes vivant à l’étranger. Il s’agit d’une fête religieuse hindoue qui montre le passage de l’hiver au printemps. Elle est donc célébrée le jour de la pleine lune du mois nommé Phâlguna (en février-mars). Au cours de cette fête, tout le monde s’asperge de poudres et d’eau colorée. Mais, comment se passe réellement cette fête ? Découvrez tout cela dans cet article !

Origine et symbole de la Fête de couleurs

D'où vient la fête des couleurs

A découvrir également : 4 choses incroyables que l’intelligence artificielle peut faire

La fête de couleurs est une fête religieuse en Inde qui marque le retour du printemps. C’est un symbole en Inde de la victoire du bien sur le mal. Jadis, il y eut un roi arrogant du nom de Hiranyakashipu qui avait une dent contre son fils. En effet, son fils Prahlad au lieu de se prosterner devant son père, avait beaucoup plus de respect au dieu Vishnull. Dès lors, son père voulait le faire mourir en chargeant sa tente Holika de l’installer dans un braisier à ses côtés. Holika avait le don de ne pas craindre le feu. Quand les deux s’y sont installés, c’est la tante qui périt et le fils royal fut sauvé et récompensé pour sa loyauté par les dieux.

Holi, le festival de couleurs !

Tout savoir sur la fête des couleurs

A lire en complément : Existe-t-il un dress code lorsqu'on travaille en entreprise ?

À l’image de la course Color Run, le Holi est un véritable festival de couleurs. De nombreux jours précédents Holi, la population indienne commence à amasser du bois afin d’allumer le grand feu nommé Holika. La veille de ladite fête, de grands feux de joie sont allumés dans toute la contrée indienne. Ces feux rappellent la crémation de la tente du fils royal et l’anéantissement du mal. Les habitants récupèrent les braises de cet immense feu pour allumer un nouveau feu une fois qu’il regagne leur domicile. Dhuletti est le nom donné au jour de la fête de couleurs.

Outre les amas de bois, les Indiens s’occupent aussi des jours qui précédent la fête à s’approvisionner en munitions de diverses couleurs. Aussi, ils prennent des ballons d’eau colorée et de poudre teintée. Le jour de la fête, on asperge ses amis, sa famille et même tout inconnu rencontré qui croise son chemin. Si vous y êtes dans cette période vous entendrez souvent dire « Bura Na Mano, Holi Hai » qui signifie littéralement en français « ne soyez pas fâché, c’est la Holi ». Ne soyez donc pas vexé, mais profitez bien de ces moments magiques. Toutefois, sachez quoi porter, car le mélange qu’on vous versera dessus est un mélange indélébile.

C’est une journée festive et donc les habitants s’amusent bien, chantent et dansent. Cette fête donne aussi l’occasion d’ingurgiter les délices alimentaires de l’Inde spécialement concoctés pour l’occasion. Au soir de la fête, un calme s’installe dans le pays et c’est à ce moment que l’on rend visite à ses amis ou familles. Il faut noter que ce moment est marqué par l’échange de vœux et de cadeaux. Enfin, les familles se mettent à table pour déguster de bons mets et restent en éveil toute la nuit. Holi est une fête au cours de laquelle on pardonne à ses ennemis et on prouve son amour à ses semblables.