Loisirs

Bien choisir sa tronçonneuse thermique

tronçonneuse

Réaliser de simples travaux d’entretien comme couper des branches d’arbres n’est pas inhabituel quand on possède un espace vert. L’achat d’une tronçonneuse n’est jamais anodin. Après tout, il s’agit d’un équipement dangereux, bien que très efficace. Prenez le temps de faire votre sélection parmi un vaste choix de tronçonneuses thermiques et découvrez dans cet article les caractéristiques à privilégier pour bien choisir votre tronçonneuse thermique avec mes conseils.

L’avantage de la tronçonneuse thermique

L’achat d’une tronçonneuse thermique se montre souvent plus adapté lorsque l’on doit s’attaquer à un espace vert étendu. L’autonomie reste infinie, puisqu’elle n’a pas besoin de batterie, contrairement à un modèle électrique. Cela évite de s’encombrer d’un chargeur ou d’une rallonge pour brancher la machine sur une prise secteur. En effet, quoi de plus rageant qu’un câble qui traîne partout et qui augmente nos risques de chute ? Et puis, qui possède une rallonge de plusieurs mètres ?

A lire aussi : Comment savoir si elle cache ses sentiments ?

Si vous vous demandiez qui est la plus puissante entre la tronçonneuse thermique ou électrique, sachez que c’est la première option. Le fait de ne pas avoir besoin d’un fil ou d’une batterie et d’avoir son alimentation en essence la rend bien plus forte. Si vous devez donc effectuer de gros travaux comme l’abattage d’arbres en forêt, c’est un modèle thermique qu’il vous faut. Ce n’est pas pour rien que les tronçonneuses thermiques professionnelles sont plus répandues que les électriques.

La puissance de la tronçonneuse thermique et son poids

La puissance d’une tronçonneuse thermique déterminera si vous pouvez couper du bois dur ou non, ainsi que la possibilité de coupe et d’abattage. Elle doit aussi s’adapter en fonction de la longueur du guide. Forcément, la cylindrée aura un format bien plus imposant si la motorisation se montre puissante. Vous retrouverez cette donnée exprimée en kW ou CH, voire en W. La vitesse de rotation de la chaîne est également plus élevée sur une tronçonneuse puissante.

A voir aussi : Prorogation : définition, processus et impact juridique expliqués

Attention à ne pas prendre une trop grosse puissance pour votre appareil. Vous ne vous servirez pas du plein potentiel de votre outillage, en plus de dépenser pas mal d’argent. Avouons que c’est aussi bien plus complexe à manier et plus fatigant.

Le guide et la chaîne

La lame d’une tronçonneuse thermique se compose du guide et de la chaîne. Ce sont des éléments importants qui viendront déterminer si les travaux de coupe et d’abattage sont possibles. Différentes formes de gouges existent. Selon le profil, on pourra les utiliser pour des branches, un tronc d’arbre ou les deux.

Plus le guide est long, plus la longueur de coupe est grande. Vous pourrez donc vous attaquer à ce vieil arbre encombrant qui vous embête !

Les types de tronçonneuses thermiques

La tronçonneuse thermique professionnelle n’est pas à mettre entre toutes les mains. C’est un outil motorisé à deux temps ou 4 temps très lourd qui demande une certaine prise en main. La capacité du réservoir est supérieure afin d’être adaptée à un usage intensif. Ne l’utilisez pas pour de petits travaux d’entretien du jardin ou autre bricolage.

La tronçonneuse thermique standard est courante chez les particuliers, même si elle se montre assez bruyante par rapport aux gammes filaires. Vous pourrez effectuer les travaux de coupe du bois de chauffage avec.

La tronçonneuse d’élagage thermique se montre bien plus compacte que les autres. En fait, elle sert surtout à couper les branches dans votre jardin ou autour de la piscine. Vous ne vous en servirez pas pour abattre un arbre. Les perches élagueuses sont pratiques pour travailler depuis le sol. C’est un accessoire qui peut se retrouver dans le pack lors de l’achat de la tronçonneuse élagueuse thermique ou en supplément.

Les mini-tronçonneuses thermiques sont les modèles de tronçonneuses les plus petits. Cette caractéristique les rend assez faibles, ce qui limite son utilisation sur des arbustes ou du bois très tendre. Toutefois, elles restent plus performantes que les électriques.

Le confort et les systèmes de sécurité

Avec l’avancée de la technologie, les tronçonneuses thermiques disposent d’un meilleur confort et de plus de sûreté. De plus en plus de modèles sont équipés d’allumage électronique, ce qui rend le démarrage facile.

La plupart des chaînes disposent d’un système anti-rebond, pour vous assurer un minimum de sécurité. Les crochets de la chaîne sont là pour assurer cette protection. La lame s’arrête en cas de rebond.

Conservez la chaîne d’origine si vous devez en racheter une nouvelle. Cela vous permet d’être certain d’avoir les références nécessaires correspondant à votre matériel. C’est plutôt embêtant de se procurer un accessoire qui n’est pas adapté à sa machine, n’est-ce pas ?

Les différentes marques de tronçonneuses thermiques

En plus de Husqvarna et d’Oregon, de nombreux fabricants construisent des gammes fonctionnant avec un moteur à essence telles que les :

  •     tronçonneuses thermiques Makita ;
  •     tronçonneuses thermiques Mcculloch ;
  •     tronçonneuses thermiques Scheppach ;
  •     tronçonneuses thermiques Greencut ;
  •     tronçonneuses élagueuses Echo ;
  •     tronçonneuses thermiques GT Garden ;
  •     tronçonneuses thermiques Vito ;
  •     tronçonneuses thermiques einhell ;
  •     tronçonneuses thermiques Green Cat.

Côté lame, on connaît surtout le guide et la chaîne Oregon pour leur efficacité.

Avant de vous procurer un produit neuf, je vous conseille vivement de louer un modèle thermique. Ainsi, vous ne vous retrouverez pas avec une machine qui ne vous convient pas.