Comment bien choisir son appareil auditif ?

Les difficultés auditives ne sont pas visibles et pourtant plus de 300 millions de personnes en souffrent dans le monde. Ce mal silencieux est un véritable frein à l’épanouissement de l’homme. Après maintes recherches, des solutions modernes et fiables sont disponibles. Mais, pour y avoir accès, il faut faire l’investissement dans son achat. Voici quelques pistes de choix d’un appareil régulant les troubles auditifs.

Se rendre chez un audioprothésiste pour déterminer votre type d’appareil auditif

Le port d'appareil auditif à une patiente

A lire en complément : Existe-t-il un dress code lorsqu'on travaille en entreprise ?

Pour régler vos troubles auditifs, la première étape consiste à se rendre chez un ORL. En effet, il est indispensable de réaliser des examens d’audiogramme afin de connaitre le type et le degré de votre perte d’audition. Le résultat de ces tests aidera ce spécialiste à vous orienter vers un audioprothésiste.

Ce dernier est plus qualifié pour vous aider dans le choix de votre appareil auditif. Il est à même de vous rassurer par rapport à vos craintes d’adaptation aux prothèses et à son coût d’acquisition. Pour tous vos besoins, retrouver facilement un audioprothésiste à Angers. Ce professionnel est capable de vous aider à retrouver votre confort auditif en proposant à partir de votre degré de surdité, de vos goûts et besoins… un appareil performant.

A lire en complément : Marketing de contenu : comment créer un brief de contenu solide ?

Les différents types de prothèses auditifs

Il existe sur le marché une gamme variée de prothèses qui règlent les troubles de l’audition. Un appareil auditif est un équipement moderne de petite taille qui capte les différents sons, et les convertis en influx nerveux. Ces influx sont renvoyés à l’intérieur de l’oreille. C’est ainsi que vous parvenez à entendre les paroles d’une conversation. C’est un appareil qui a déjà fait ses preuves et est d’une grande efficacité. Seulement, son choix et son utilisation ne sont pas toujours faciles du point de vue psychologique. Voilà pourquoi, il est capital de bien choisir votre appareil auditif.

  • Les prothèses contours d’oreilles sont les plus faciles à porter. Elles s’adaptent à tous les degrés de troubles auditifs.
  • Les prothèses micro-contours d’oreilles sont déconseillées pour les cas de perte d’audition sévère. Toutefois, elles sont discrètes et ne ferment pas le conduit auditif.
  • Les prothèses intra-auriculaires se glissent facilement à l’intérieur de l’oreille. Plus discrètes, elles ne sont pas recommandables pour les personnes ayant un conduit auditif serré.

Si l’appareil auditif ne vous convient pas après l’achat, n’hésitez pas à en parler à votre audioprothésiste. Il se chargera de faire quelques réglages pour améliorer la qualité auditive du dispositif. Ainsi, vous aurez une meilleure sensation d’écoute.

Quelques critères à prendre en compte avant l’acquisition de votre dispositif auditif

Une mère heureuse d'entendre de nouveau grâce à l'appareil auditif que sa fille lui a acheté

La sélection de l’un ou l’autre de ces modèles d’appareils auditifs se fait en fonction d’un certain nombre de paramètres définis par votre audioprothésiste. Pour un confort optimal, il doit tenir compte de l’anatomie de votre ouïe, des particularités de votre milieu professionnel et social. À cela, il faut également ajouter vos besoins et vos goûts. Avec ces différentes informations, l’audioprothésiste pourra programmer convenablement votre dispositif et l’adapter à vos exigences.

Malgré qu’elle soit onéreuse, la prothèse auditive est nécessaire pour une bonne qualité d’écoute. Il est recommandé d’appareiller les deux oreilles afin d’avoir une audition de qualité supérieure.