Tech

Combien de liens pour un site Internet?

Parfois 100 liens, c’est la réponse que l’on aurait reçue il y a encore quelques années. Aujourd’hui, on doit produire beaucoup plus de liens sur son site pour être mieux référencé si le secteur est très concurrentiel. De combien de liens parle-t-on au juste ? Découvrez la réponse ci-dessous.

Autant de liens que de pages

100 liens, ce n’est plus la limite aujourd’hui pour les sites. On peut en faire plus, parfois moins. Toutefois, il faut tenir compte de certains détails. L’un des premiers est le nombre de pages que contient le site. A chaque démarrage de campagne de netlinking, il est avant tout utile de faire une étude de la concurrence en place. vous pourrez ensuite définir le nombre de liens à créer ainsi que les pages visées. Cela permet à l’internaute d’avoir connaissance de toutes les pages qui existent sur le site. On ne met aucun domaine de côté. Pour en avoir une illustration concrète, jetez un œil à cette plateforme qui cartonne.

A lire aussi : Quelle application pour regarder la TV gratuitement sur Smart TV ?

Des liens avec les mots-clés

Un lien se crée avec des mots-clés clairs et simples. En procédant de cette façon, l’on réussit à rester dans son champ d’intervention. Cela engendre une limitation du vocabulaire et du champ sémantique. En termes clairs, les mots-clés d’un même sujet devant apparaître dans un lien se réduisent. A force de les employer, on épuise sa réserve. Certes, Google donne la possibilité d’en créer des milliers par site ; le mieux serait d’en créer autant que les mots-clés le permettent.

De la qualité

Plus il y a de liens sur une page, plus la qualité baisse. Les internautes ne donnent plus de poids à certains liens du site parce qu’il y en a trop. Il faut donner la priorité aux pages qui reçoivent beaucoup de trafic. Mettre des liens sur ses plateformes obéit à la probabilité selon laquelle quelqu’un les suivra. Cependant, une page sans grand trafic n’offre qu’une possibilité réduite de suivi de liens. En mettre trop dessus, c’est décrédibiliser la page. Les internautes remarquent tellement de liens que cela leur paraît banal. Ils ne sentent plus le besoin de les suivre.

Lire également : Comment distribuer la fibre dans toute la maison ?

Des liens sur les pages profondes

Pour concevoir des liens, il faut cibler surtout les pages profondes. Ce sont celles qui sont moins référencées. Ainsi, l’on les met en lumière. Au cas où ce ne serait pas fait, cela va favoriser l’écart de trafic entre les pages du site. Certaines seront très connues alors que d’autres resteront dans l’ombre. Si l’on veut générer des liens de qualité et augmenter le trafic de son site globalement, il faut éviter que les pages profondes deviennent encore plus profondes. Il faut donc répartir les liens équitablement.

Le nombre de liens externes : quelle est la limite ?

Les liens externes servent aussi à l’amélioration du référencement. Vous devez choisir les sites qui vont être liés. Il faut vérifier leur qualité et leur pertinence pour éviter les mauvaises surprises.

Il n’y a pas vraiment de limite précise en matière de nombres de liens externes. Toutefois, cela dépend surtout du type et de la taille du site. Si le site est très petit avec peu ou pas beaucoup d’informations, mettre un seul lien externe peut suffire amplement.

En revanche, si le site possède une forte notoriété sur internet, il doit être plus propice aux nombreux liens entrants et sortants, que ce soit pour continuer à asseoir sa réputation ou consolider son positionnement dans les moteurs de recherche. Mais gare à ne pas tomber dans l’excès ! Des pages remplies exclusivement de backlinks sont mal vues par Google et risqueraient plutôt d’avoir un impact négatif sur votre classement SEO.

Lorsque vous insérez des hyperliens sortants vers d’autres sites Web depuis vos pages Web, assurez-vous qu’il s’agit bien sûr uniquement de sites fiables ayant une excellente réputation, afin que vous puissiez maintenir votre propre crédibilité en ligne. Les meilleurs choix pour les hyperliens externes sont ceux qui correspondent directement aux sujets traités sur la page web où ils apparaissent.

Comment éviter les pénalités de Google liées au linking ?

Pour éviter les pénalités, il faut prendre certaines précautions lors du choix des partenaires qui vont être liés à votre site Web. Le nombre n’est pas forcément la priorité, mais plutôt la qualité.

La cohérence thématique est aussi un point clé à respecter : vos liens doivent être pertinents par rapport aux contenus que vous proposez. Par exemple, si le site que vous référencez traite d’un sujet très éloigné du vôtre et qu’il n’y a aucun lien entre eux, cela pourrait apparaître comme une intention malveillante.

Une diversification des types de liens peut s’avérer utile. Les backlinks contextualisés (introduits dans un contenu pertinent) sont particulièrement pris en compte par Google car ils ont l’air plus naturels que ceux qui sont regroupés en bas de page ou dans une liste exhaustive.

Soyez vigilants sur les pratiques douteuses telles que le spamming. Utiliser des outils automatiques pour générer des centaines voire des milliers de liens externes artificiels est considéré comme du spamming et sera sévèrement puni par Google. Cela ne fera qu’enfoncer votre site Web et le mettre hors course pour améliorer son classement SEO.

Trop ou trop peu de liens externes peuvent tous deux affecter la réputation et la visibilité d’un site Web dans les résultats de recherche. Il faut faire preuve de modération et d’intelligence dans la façon dont vous utilisez des liens externes pour renforcer votre référencement sur les moteurs de recherche. Souvenez-vous que la qualité prime sur la quantité, et que le contenu doit être au centre de vos préoccupations.