Reconversion professionnelle : les étapes pour ne pas tromper

La reconversion professionnelle devient de plus en plus courante dans le monde professionnel. Notez que les dernières statistiques (2014) notifient que 74 % des salariés français ont eu l’idée de changer de vie professionnelle. Par ailleurs, 60 % de la même population ont connu une modification d’orientation professionnelle selon Opinion Way/AFPA. Toutefois, changer de profession n’est pas une affaire à prendre à la légère. Vous devez bien réfléchir pour ne pas commettre une erreur de plus. Le présent article vous présente les essentielles étapes pour une reconversion professionnelle réussie.

Être sûr de vouloir changer de boulot

Etre confiant dans ses décisions

Lire également : Un nouveau parking au terminal 1 de l’aéroport Singapour-Changi

La bonne idée ne serait pas de foncer tête baissée dans une reconversion sans avoir pris le temps de bien mûrir ses réflexions. À cet effet, il est crucial de connaître précisément les raisons qui vous poussent à vous reconvertir. Seriez-vous déjà las de votre présent emploi ? La cause proviendrait-elle de la famille, des amis, des loisirs, des finances, de votre vie amoureuse ? Dès que vous avez une réponse concrète à cette interrogation, vous devez savoir si la reconversion est la meilleure option. Si le cas extrême devait être choisi, il doit répondre à vos aspirations tant sur le plan professionnel, personnel, que financier. Vous pouvez obtenir plus de précision sur le site reconversionprofessionnelle.org.

Faire le bilan de compétence

Avant de passer à cette étape, vous devez vous assurer que votre entourage immédiat est réellement prêt à vous soutenir dans ce nouveau projet. C’est un projet qui prendra tout votre temps et nécessitera forcément un coût, alors soyez sûr d’être prêt à vous y consacrer. Maintenant, le bilan de compétence doit être fait. Ce test vous permet de vous découvrir davantage. C’est une sorte d’évaluation que vous fera un prestataire externe à l’entreprise et qui vous révélera vos compétences métier et votre savoir-être. Le bonheur qu’on en tire est de mieux connaître ses aptitudes et ses motivations pour élaborer en dernier ressort un projet de reconversion réaliste.

A lire également : Appareil auditif ou assistant d'écoute, comment choisir ?

Après le bilan de compétence, vous pouvez effectuer un test de métier ou d’orientation pour avoir une idée des métiers qui correspondent à vos compétences. Ici, vous avez une orientation théorique vers de futurs emplois qui rentrent bien dans le cadre de ce que vous savez et aimez faire déjà. Parfois, on veut bien changer de métier, mais on ne sait toujours vers quoi s’orienter. C’est alors une bonne idée de faire ce test. Avec votre personnalité professionnelle et vos compétences, des outils informatiques existent aujourd’hui capables de trouver un lien entre votre profil professionnel et les métiers.

Le projet de reconversion

Réussite du projet de reconversion

Maintenant que vous avez une idée de la voie à prendre, vous devez élaborer un projet pouvant vous conduire à destination. Une fois que les métiers qui vous correspondent sont trouvés, vous pouvez procéder à une sélection à votre gré. Toutefois, anticipez aussi les besoins sur le marché de l’emploi. En étant au courant des postes disponibles dans l’immédiat, vous n’aurez pas du mal à dénicher votre nouvel emploi. Par ailleurs, il est aussi important de se rapprocher des professionnels du métier envisagé pour bien maîtriser le secteur.

Cela répond à une évaluation de votre projet professionnel. Dans votre enquête, renseignez-vous sur les conditions d’exercices dudit métier, la concurrence et vos futures cibles. Mais avant, prenez connaissance des conditions nécessaires pour accéder à la formation et les modes de recrutement.

La formation

La dernière étape sur laquelle vous devrez ou non mettre un point d’honneur est bien la formation. La formation n’est toujours pas une obligation dans tous les cas. Les conclusions que vous avez eues à la suite du bilan de compétence et du test d’orientation sont déterminantes pour savoir s’il y faut faire une formation. Cette formation sera essentielle lorsque vous vous reconvertissez vers un métier qui n’a rien à avoir avec le précédent. Si c’est des métiers connexes, vous pouvez choisir ou non de vous rendre plus performant.