L’impact des cambriolages

En 2016, le rapport d’enquête recense 233 000 ménages victimes de cambriolages sur leur résidence principale, soit 0,8 % de la population métropolitaine totale. Le nombre de vols avérés quant à lui se monte à 243 000 cambriolages sur l’année 2016. Ce qui prouve que certains foyers ont été victimes de plusieurs vols au cours de l’année. Cet état de fait doit interpeller tout le monde à savoir que plus que l’installation d’une porte blindée est devenue plus que nécessaire.

Comment les cambrioleurs opèrent ?

Le plus souvent, les cambrioleurs choisissent une cible en fonction des habitudes de cette dernière. Ils minimisent les risques en étudiant le terrain au préalable, la maison, l’appartement, mais aussi en effectuant des rondes nocturnes pour amoindrir les risques. Il est bon de savoir que, plus une maison est isolée, ou un village isolé ou tout le monde se connaît, plus le risque de cambriolages est petit, contrairement aux pôles urbains où c’est l’anonymat qui prévaut et surtout, le luxe est plus attendu. D’ailleurs, un cambrioleur effectue plusieurs repérages généralement nocturnes voire espionne un lieu durant quelques jours et parfois quelques semaines.

A lire également : Quelle est la marque de pneu qui dure le plus longtemps ?

Les techniques de cambriolage

Généralement, on distingue 2 types de cambriolages, d’abord, il y a le vol par effraction. Pour ce faire, le voleur fracture une porte ou une fenêtre afin de pénétrer à l’intérieur de l’habitation. S’il y a un mur face à la porte, le cambrioleur peut agir par poussée. Les outils les plus utilisés sont le pied-de-biche, la pince ou le cric modifié. Pour ce type de cambriolage, une porte blindée peut suffit à sécuriser. Ensuite, il y a le vol par escalade, où le voleur grimpe le long d’une face ou passe de toit en toit jusqu’à la fenêtre repérée. Ce type de vol est effectué par une seule personne, au maximum 2.

Les conséquences du cambriolage

Les conséquences d’un cambriolage nombreux tant sur le plan économique que sur le plan psychologique. D’abord, le cambriolage est une violation de l’intimité de la personne. Il peut aussi causer des angoisses, de la peur, la paranoïa ou le manque de sommeil. Lorsqu’on a été victime, on vit un déséquilibré et si on nous a pris une très grande valeur ça devient encore plus compliqué. Certains en perdent leurs économies des années durant, ce qui peut être source de suicide des fois. C’est pourquoi ce type de pratique doit être éradiqué de la société une bonne fois pour toutes.

A voir aussi : Comment faire des économies grâce au covoiturage